Clarissa Pinkola Estes (Apr 10, 2017)

My friends, do not lose heart. We were made for these times. I have heard from so many recently who are deeply and properly bewildered. They are concerned about the state of affairs in our world now. Ours is a time of almost daily astonishment and often righteous rage over the latest degradations of what matters most to civilized, visionary people.
Mes amis, ne perdez pas confiance. Nous sommes faits pour ce temps. J’en ai entendu tant et tant de ceux qui sont profondément déconcertés, à juste titre. Ils sont inquiets de l’état des affaires de notre monde aujourd’hui. Nous vivons dans un moment d’étonnement quotidien et souvent de rage vengeresse à propos des dernières dégradations de ce qui est le plus important pour les gens civilisés et visionnaires.

You are right in your assessments. The lustre and hubris some have aspired to while endorsing acts so heinous against children, elders, everyday people, the poor, the unguarded, the helpless, is breathtaking. Yet, I urge you, ask you, gentle you, to please not spend your spirit dry by bewailing these difficult times. Especially do not lose hope. Most particularly because, the fact is that we were made for these times. Yes. For years, we have been learning, practicing, been in training for and just waiting to meet on this exact plain of engagement.
Vous avez raison dans votre analyse. La démesure à laquelle certains ont aspiré tout en assumant des actes aussi haineux envers les enfants, les personnes âgées, les gens simples, les pauvres, les déshérités, est à couper le souffle. Pourtant, je vous conjure, je vous demande, je vous supplie, de ne pas vous assécher l’esprit en vous lamentant sur ces temps difficiles. En particulier, ne perdez pas espoir. Et surtout parce qu’il est un fait, c’est que nous sommes faits pour ce temps. Oui. Cela fait des années que nous apprenons, pratiquons, sommes en formation exactement pour cela et nous sommes prêts à nous confronter à ce champ de bataille.

I grew up on the Great Lakes and recognize a seaworthy vessel when I see one. Regarding awakened souls, there have never been more able vessels in the waters than there are right now across the world. And they are fully provisioned and able to signal one another as never before in the history of humankind.
J’ai grandi dans les Grands Lacs et je sais reconnaître un bateau en état de naviguer quand j’en vois un. Parlant d’esprits éveillés, il n’y a jamais eu davantage de vaisseaux à flots qu’il n’y en a maintenant dans le monde entier. Et ils sont tous approvisionnés et capables de se faire des signaux plus que jamais dans l’histoire de l’humanité.

Look out over the prow; there are millions of boats of righteous souls on the waters with you. Even though your veneers may shiver from every wave in this stormy roil, I assure you that the long timbers composing your prow and rudder come from a greater forest. That long-grained lumber is known to withstand storms, to hold together, to hold its own, and to advance, regardless.
Regardez à la proue ; il y a des millions de bateaux d’esprits justes sur l’eau avec vous. Même si les apparences frissonnent à chaque vague dans cette tempête, je vous assure que les madriers qui constituent votre proue et votre gouvernail viennent d’une forêt plus grande. C’est un bois connu pour résister aux tempêtes, pour se tenir, pour tenir ensemble, et avancer quoi qu’il arrive.

In any dark time, there is a tendency to veer toward fainting over how much is wrong or unmended in the world. Do not focus on that. There is a tendency, too, to fall into being weakened by dwelling on what is outside your reach, by what cannot yet be. Do not focus there. That is spending the wind without raising the sails.
Dans tous les moments sombres, il y a une tendance à s’évanouir en pensant à tout ce qui est faux et nécessite réparation dans le monde. Ne vous focalisez pas là-dessus. Il y a une tendance également à risquer de s’affaiblir en convoitant ce qui est hors de notre atteinte, ce qui ne peut pas encore exister. Ne vous focalisez pas là, ce serait gâcher le vent sans hisser les voiles.

We are needed, that is all we can know. And though we meet resistance, we more so will meet great souls who will hail us, love us and guide us, and we will know them when they appear. Didn’t you say you were a believer? Didn’t you say you pledged to listen to a voice greater? Didn’t you ask for grace? Don’t you remember that to be in grace means to submit to the voice greater?
Tout ce que nous pouvons savoir, c’est que le monde a besoin de nous. Et bien que nous rencontrions de la résistance, nous rencontrerons encore plus de grandes âmes qui vont nous appeler, nous aimer et nous guider, et nous les reconnaîtrons lorsqu’ils apparaîtront. N’avez-vous pas dit que vous étiez un croyant ? N’avez-vous pas fait la promesse d’écouter une voix plus grande ? N’avez-vous pas demandé la grace ? Avez-vous oublier qu’être en grâce signifie se soumettre à la voix plus grande ?

Ours is not the task of fixing the entire world all at once, but of stretching out to mend the part of the world that is within our reach. Any small, calm thing that one soul can do to help another soul, to assist some portion of this poor suffering world, will help immensely. It is not given to us to know which acts or by whom, will cause the critical mass to tip toward an enduring good.

Nous n’avons pas comme tâche de réparer le monde entier en une seule fois, mais de nous étirer pour réparer la partie du monde qui est à notre portée. Chaque petite chose, calme chose qu’un seul esprit peut faire pour aider un autre esprit, pour assister une partie de ce pauvre monde souffrant, aidera immensément. Il ne nous est pas donné de savoir quel acte, ou l’acte de qui, causera le basculement de la masse critique vers un bien durable.

What is needed for dramatic change is an accumulation of acts, adding, adding to, adding more, continuing. We know that it does not take everyone on Earth to bring justice and peace, but only a small, determined group who will not give up during the first, second, or hundredth gale.
Ce qu’il faut pour un changement dramatique est l’accumulation d’actes, ajouter, ajouter encore, continuer. Nous savons qu’il n’y a pas besoin de tout le monde sur la terre pour apporter la justice et la paix mais seulement d’un petit groupe déterminé qui ne baissera pas les bras lors du premier, second, ou centième coup de vent.

One of the most calming and powerful actions you can do to intervene in a stormy world is to stand up and show your soul. Soul on deck shines like gold in dark times. The light of the soul throws sparks, can send up flares, builds signal fires, causes proper matters to catch fire. To display the lantern of soul in shadowy times like these – to be fierce and to show mercy toward others; both are acts of immense bravery and greatest necessity.

Une des actions la plus calmante et puissante que vous pouvez faire pour intervenir dans un monde en tempête, est de se dresser et de montrer votre âme. L’âme sur le pont brille comme l’or par temps sombre. La lumière de l’âme jette des étincelles, peut envoyer des flammes, allume des feux de détresse, allume la matière inflammable. Montrer la lanterne de l’âme dans les temps d’ombre comme ceux-ci – être forts et sans merci envers les autres – constituent des actes de bravoure immense absolument nécessaires.

Struggling souls catch light from other souls who are fully lit and willing to show it. If you would help to calm the tumult, this is one of the strongest things you can do.

Les âmes en recherche attrapent la lumière d’autres âmes complètement allumées et ayant la volonté de le montrer. Si vous voulez aider à calmer le tumulte, c’est l’une des choses les plus puissantes que vous pouvez faire.

There will always be times when you feel discouraged. I too have felt despair many times in my life, but I do not keep a chair for it. I will not entertain it. It is not allowed to eat from my plate.

Il y aura toujours des moments où vous serez découragés. Moi aussi j’ai ressenti le désespoir bien souvent dans ma vie, mais je ne garde pas une chaise pour cela. Je ne vais pas lui tenir compagnie. Il n’a pas la permission de manger dans mon assiette.

The reason is this: In my uttermost bones I know something, as do you. It is that there can be no despair when you remember why you came to Earth, who you serve, and who sent you here. The good words we say and the good deeds we do are not ours. They are the words and deeds of the One who brought us here. In that spirit, I hope you will write this on your wall: When a great ship is in harbor and moored, it is safe, there can be no doubt. But that is not what great ships are built for.
En voici la raison : au plus profond de mes os, je sais quelque chose, tout comme vous. C’est qu’il ne peut y avoir de désespoir lorsque vous vous rappelez pourquoi vous êtes venus sur Terre, qui vous servez, et qui vous a envoyé ici. Les bonnes paroles que nous disons et les bonnes actions que nous faisons ne sont pas les nôtres. Ils viennent de l’Un qui nous a amenés ici. Dans cet esprit, j’espère que vous allez écrire cela sur votre mur : Quand un grand bateau est à l’ancrage dans le port, il est en sécurité, sans aucun doute. Mais ce n’est pas pour cela que les grands bateaux sont faits.
Excerpted from here. Dr. Clarissa Pinkola is an American poet, Jungian psychoanalyst, post-trauma recovery specialist, author and spoken word artist. Estés grew up in the now vanished oral tradition of her immigrant, refugee families who could not read nor write, or did so haltingly, and for whom English was their third language overlying their ancient natal languages.

Extrait du texte (anglais) here. Le Dr Clarissa Pinkola-Estés est une poétesse américaine, une psychanalyste jungienne, spécialiste des guérisons post-traumatiques, auteur et artiste du mot. Elle a grandi dans la tradition orale maintenant disparue de sa famille de réfugiés qui ne savaient ni lire ni écrire, ou alors mal, et pour qui l’anglais était une troisième langue en plus de leurs langues natales.

Partagez cet article Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail